Cours pour les directeurs d’écoles des Premières Nations

Procurer des ressources et des formations aux directeurs d’écoles des Premières Nations

La base pour le bon fonctionnement d’une école repose sur un directeur compétent et engagé qui fait preuve d’un leadership constant et créatif.

Le cours pour les directeurs d’écoles des Premières Nations de l’Initiative de la Famille Martin est une précieuse ressource offrant aux directeurs et directeurs adjoints un développement professionnel continu axé sur le développement du leadership et l’amélioration des résultats scolaires des élèves.

Comment fonctionne le cours pour les directeurs d’écoles des Premières Nations

Des études ont démontré l’importance des directeurs sur l’amélioration de la réussite académique. En moyenne, les directeurs comptent pour 25 % de l’impact total de l’école sur la réussite scolaire des élèves. Les études ont conclu que pour rétablir la performance dans les écoles en difficulté, pour assurer un enseignement efficace dans chaque salle de classe et pour préparer tous les élèves pour les études postsecondaires et la poursuite d’une carrière, il est essentiel que chaque école compte sur un directeur compétent.

Des études ont également relevé que les directeurs ayant reçu une formation rigoureuse en matière de leadership et bénéficiant d’un soutien continu avaient un effet bénéfique supérieur sur la réussite des élèves, en comparaison aux directeurs n’ayant pas participé au programme.

Des recherches détaillées sur le rôle des directeurs ont été effectuées par Ken Leithwood, professeur émérite à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (IEPO) de l’Université de Toronto. M. Leithwood a conclu que les directeurs hautement compétents qui réussissent à mener à bien des initiatives de réussite scolaire ont été formés avant tout pour collaborer avec leur personnel enseignant, pour :

 

  • Mener un processus de résolution de problèmes collectifs avec le personnel et les parties prenantes.
  • Recueillir et analyser les résultats des élèves.
  • Mettre en place, dans l’école et dans la salle de classe, un processus de prise de décision basé sur des données probantes.
  • Effectuer le travail nécessaire pour atteindre un rendement personnel et organisationnel élevé.

Le rôle du directeur varie d’une école à l’autre. Certains œuvrent à temps plein comme administrateurs, alors que d’autres partagent leur temps entre administration et enseignement. Ils assument un large éventail de responsabilités et une charge de travail considérable. Ils travaillent dans un relatif isolement, sans pouvoir compter sur le soutien de collègues ou de superviseurs. Plusieurs en sont à leur première expérience dans ce type de poste. Les directeurs siègent généralement sur plusieurs comités et conseils à l’extérieur du milieu scolaire, participent à différents programmes pour les jeunes et sont impliqués dans la gestion de leur communauté.

Contrairement aux directeurs œuvrant dans les écoles provinciales subventionnées, la grande majorité des directeurs d’écoles des Premières Nations ne bénéficient pas du soutien d’une infrastructure administrative et sont donc responsables de tous les aspects du fonctionnement de l’école, y compris : l'élaboration du curriculum scolaire quotidien ; la supervision des  enseignants ; l’évaluation des élèves ; la communication avec les parents ; le développement et la mise en place des politiques et des plans d’urgence de l’école ; la mise en place d'un milieu d’apprentissage sécuritaire ; la supervision de l’entretien de l’école ; et la communication avec les chefs et conseils de bande.

    Les directeurs d’écoles des Premières Nations doivent également être formés sur les enjeux suivants :

    • Les compétences pédagogiques ayant fait leurs preuves dans les écoles des Premières Nations.
    • Les moyens de s’attaquer aux problèmes d’absentéisme chez les élèves, car la présence aux cours affecte profondément la capacité des élèves autochtones de réussir.
    • Les valeurs sociales, économiques et spirituelles de la communauté, qui varient d’une nation à l’autre. Il est essentiel que les directeurs (particulièrement les directeurs non autochtones) connaissent ces valeurs, pratiques et croyances afin de communiquer efficacement avec les parents et les leaders de la communauté ; il y a un grand sentiment de collectivité au sein de ces communautés.
    • Les stratégies pour travailler efficacement avec un personnel multiculturel.

     

    L’IFM a travaillé pendant plus d’un an et demi avec les 13 membres d’un comité d’experts des Premières Nations composé de pédagogues, d’universitaires et de leaders du monde de l’éducation, ainsi que l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (IEPO) afin de développer un cours pour directeurs d’écoles combinant une formation en personne et en ligne afin d’en maximiser l’accessibilité et la portée.

    Le cours a été lancé à titre de programme pilote en septembre 2015. Il est présentement offert à 20 directeurs d’expérience de partout au Canada, afin de recueillir leurs commentaires sur les activités et les ressources offertes, ainsi que pour corriger les manques potentiels.

      Le curriculum

      Le curriculum comprend des stratégies d’enseignement, des évaluations, des devoirs, des lectures, des ressources, des expériences clés, des travaux et discussions de groupe et des études de cas. Les participants apprendront comment mettre l’emphase sur le respect de normes élevées en matière d’enseignement et d’apprentissage. Ils auront l’occasion de participer à un ensemble intensif d’expériences d’apprentissage pour développer leurs compétences en direction scolaire, afin d'aider à la réussite des élèves en améliorant les pratiques d’enseignement. Le programme comprend 200 heures échelonnées sur 10 mois et consiste en 10 modules, plus 30 heures de pratique. Le premier module est offert en personne, suivi de modules en ligne.

       

      Le cours pour directeurs d’écoles des Premières Nations est basé sur les principes suivants :

      • Le leadership de l’école est essentiel pour améliorer la réussite scolaire.
      • Un soutien doit être offert aux directeurs afin de les aider à devenir des leaders au niveau de l’enseignement et de mettre en place des stratégies pour soutenir les enseignants.
      • Les directeurs doivent s’assurer, autant que possible, que les enseignants reçoivent une formation axée sur l’enseignement de la littératie en utilisant des méthodes reconnues.
      • Les directeurs doivent établir des objectifs en matière de réussite étudiante et doivent ensuite s`assurer que les enseignants satisfont ces attentes.
      • Des politiques favorisant la réussite des élèves doivent être mises en place (par exemple, présence en classe, stratégies d’évaluation des élèves, processus d’évaluation du rendement, communication avec les parents, calendriers scolaires et éducation spécialisée).
      • Les écoles doivent développer des stratégies spécifiques pour soutenir l’implication des parents et des communautés autochtones.

      Dans un cadre autochtone, les thèmes principaux abordés par le cours comprennent :

      Administration scolaire

      • Comment travailler avec les parents, leaders de la communauté, aînés, membres de la communauté, enseignants et autres pour répondre aux besoins des élèves.
      • Comment être un leader efficace dans le contexte des Premières Nations et favoriser le changement dans les écoles situées sur des réserves.
      • Comment motiver efficacement les enseignants.

       

      Amélioration des pratiques en classe

      •  L’importance d’avoir des attentes élevées pour les enseignants envers leurs élèves et leurs pratiques d’enseignement.
      • Comment recueillir et utiliser les résultats des élèves pour améliorer l’enseignement en classe (prise de décision basée sur des données probantes).

      • Comment identifier et mettre en place un curriculum stimulant intellectuellement et inclusif culturellement et collaborer avec les enseignants pour sa prestation.

      • Rétroaction constructive auprès des enseignants pour améliorer l’enseignement.

      Accréditation

      Actuellement, la réussite du programme est attestée par un certificat.

      DRE. CARLANA LINDEMAN, Directrice du programme études

       

      Cliquez sur le bouton "CC" de la vidéo ci-dessous pour sélectionner les sous-titres en anglais ou en français

      Où est offert le cours pour les directeurs d’écoles des Premières Nations

      La faculté de l’éducation de l’Université de Toronto offre actuellement le cours aux directeurs d’écoles des Premières Nations de partout au Canada.

      Les résultats du projet pilote sont très encourageants.

      Une enquête auprès des directeurs ayant participé au projet pilote à l’IEPO en septembre 2015 indique que le cours a été accueilli favorablement. Voici un aperçu des commentaires reçus :

       

      • Les directeurs ont appris à mettre les élèves au centre de leurs activités quotidiennes.
      • Le cours a amélioré leurs compétences en observation des salles de classe.
      • Ils ont partagé leurs apprentissages avec leur personnel.
      • Le cours leur a donné un véritable aperçu de l’apprentissage basé sur la communauté.
      • Le matériel fourni était enrichissant; les ressources étaient uniques et adaptées aux écoles des Premières Nations.
      • Les thèmes abordés étaient pertinents et pratiques dans le contexte d’écoles des Premières Nations.
      • Les activités qui ont le plus grand impact : visites de classe, commentaires d’un aîné, évaluation des enseignants, comment avoir des conversations courageuses et leadership pédagogique.
      • Le cours a mis en contact des directeurs de partout au Canada, qui ont ainsi pu partager leurs idées et leurs ressources même en dehors du contexte du cours.
      • Les directeurs ont senti qu’ils participaient à quelque chose de « plus grand »; le cours a renforcé l’idée qu’ils ont un rôle à jouer dans l’amélioration des écoles des Premières Nations, car « les directeurs sont les gardiens du savoir de l’éducation des Premières Nations ».
      •  L’expérience en général a été « fantastique », à compter du voyage en septembre et la rencontre de directeurs de partout au pays et l'échange d'idées et de pratiques.
      • Les directeurs ont senti que le cours réduisait leur sentiment d’isolement.
      • Plusieurs des participants indiquent qu’ils ne connaissaient pas au préalable les stratégies et les meilleures pratiques présentées dans le cours.

      Commentaires des directeurs sur leur expérience du cours

      Voici quelques-un des commentaires recueillis auprès des directeurs qui ont participé au projet pilote :

      ●      « Des ressources fantastiques, elles sont opportunes et pertinentes. »

      ●      « J’apprécie les outils et les stratégies que j’apprends, car ils m’aident à gérer les enjeux quotidiens. »

      ●      « J’ai confié à d’autres directeurs que ce cours est le meilleur du genre et je le recommande à tous et à toutes. »

      ●      « L’ordre des sujets traités est excellent; ils sont abordés au moment opportun. »

      ●      « Ce cours est un outil précieux pour mon travail de directeur. »

      ●      « J’adore le cours et je me sens privilégié d’y prendre part. »

      ●      « Les activités et les ressources sont excellentes et je vais continuer à les utiliser après la fin du cours. »

      ●      « Le cours nous aide à mettre l’accent sur ce qui est important dans notre travail et nous inspire à être de meilleurs directeurs. »

      ●      « Le réseautage avec les autres directeurs est d’une grande valeur pour moi. »