Issue 121

Enseignement secondaire

Source: Parler vrai au pouvoir Canada : à la défense des droits de la personne

À l’intention des étudiants au secondaire (7-12)

Sommaire: Survol du plan de leçon

Les défenseurs des droits de la personne, tant au Canada que dans le reste du monde, ont réussi à apporter des changements positifs dans la société et sont une source d’inspiration pour les élèves. L’objectif général de « Parler vrai au pouvoir Canada » est de faire prendre conscience aux élèves que l’avancement des droits de la personne passe par les actions de chacun et chacune.

Dans ce plan de leçon intitulé « Identité culturelle et éducation », vous trouverez :

  • une entrevue avec Mary Simon et sa biographie;
  • des activités sur le thème de la leçon qui se rattachent au travail de Mary Simon, aux répercussions des changements sur la culture et la langue inuites, à l’éducation des Inuits, à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et au dossier des déplacements forcés; relocation
  • trois courts portraits d’autres défenseurs venant de la communauté qui visent à enrichir la leçon et à proposer aux élèves différents modèles de défenseurs des droits de la personne.

Multimédias

Source: Musée Virtuel Canada

À l’intention des étudiants du primaire

Sommaire: Leçon 5: Contes et chants

Informations générales:

Les Dane-zaa ont su préserver leurs contes et leurs chants traditionnels pendant des générations. Les aînés Dane-zaa sont d'habiles conteurs et aiment raconter des histoires aux personnes de tous âges. L'objectif des contes traditionnels Dane-zaa est à la fois d'amuser et d'enseigner nos valeurs et les moyens que nous avons de survivre dans les bois. Ils permettent ausssi aux Dane-zaa de s'interroger sur les conséquences de l'exploitation du gaz et du pétrole sur nos terres traditionnelles. Allez sur À propos des contes Dane-zaa pour en apprendre davantage sur nos traditions orales Dane-zaa.

Les chants traditionnels Dane-zaa ont eux aussi été préservés pendant des siècles et forment une partie essentielle de nos traditions orales contemporaines. Il existe deux types de chants Dane-zaa.
Les Mayiné sont des chants personnels de guérison qui nous sont donnés par nos guides spirituels. Ces chants sont du domaine privé et ne sont presque jamais chantés en public. Vous n'en trouverez pas sur ce site Web.

Les Nááchę yiné sont des chants rapportés du Ciel par nos Rêveurs Dane-zaa. Ces chants peuvent prédire l'avenir ou contenir des messages de Dieu et de nos ancêtres qui sont au Ciel, et qu'ils veulent partager avec les nôtres. On exécute en public ces chants. Des gardiens de chants, comme les joueurs de tambour de Doig River, continuent d'exécuter nos chants pendant les Danses de Rêveurs et les rassemblements de la communauté. Allez sur À propos des chants Dane-zaa pour en apprendre davantage sur nos chants traditionnels Dane-zaa.

Développement professionnel

Source: Ministère de l’Éducation de l’Ontario

Sommaire: Pour veiller à ce que les perspectives autochtones soient représentées dans le curriculum, un large éventail de partenaires autochtones dont les aînés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, des sénateurs, des gardiens des connaissances, des éducateurs, des conseillers culturels et des leaders communautaires participent au processus de révision des programmes-cadres du curriculum de l’Ontario.Tous les programmes-cadres révisés sont également passés en revue par une tierce partie afin d’assurer la justesse et la pertinence des perspectives des Premières Nations, des Métis et des Inuits incluses dans ces documents.

Les écoles de l’Ontario financées par les deniers publics ont un rôle important à jouer dans la promotion d’un climat scolaire inclusif et d’un milieu d’apprentissage dans lequel tous les élèves,  des Premières Nations, des Métis et des Inuits, se reconnaissent dans le curriculum, et dans lequel ils ont l’occasion de faire l’apprentissage de la culture, de l’histoire et des perspectives contemporaines et traditionnelles des Premières Nations, des Métis et des Inuits et de pouvoir les apprécier, et ce, dans tout le curriculum de l’Ontario. Ce dernier fait la promotion d’une citoyenneté active et engagée qui comprend une plus grande notion de la place distincte et du rôle des peuples autochtones dans notre héritage commun et dans l’avenir de l’Ontario.